Les déclarations d’Alain MARSAUD sur DAECH : apologie du terrorisme ?

Le 1er septembre dernier, Alain Marsaud, député « Les Républicain » des Français de Guignolel’étranger était invité du plateau du Talk du Figaro. A cette occasion, le limougeaud (M. Marsaud est originaire de Limoges, la ville de la porcelaine), dont on se demande pourquoi il est élu par les français de l’étranger, a fait part de son analyse géopolitique sur le Moyen-Orient ; analyse audacieuse car plus d’un pourrait qualifier les propos du sexagénaire d’apologie du terrorisme.

Alain Marsaud fait le constat que le Moyen-Orient est détruit (c’est sympa pour Israël ou pour l’Egypte). Globalement, à l’exception de quelques Etats, l’analyse est juste : le chaos règne, les institutions sont devenues des coquilles vides et l’exercice légitime du pouvoir a déserté les palais et institutions.

Alain Marsaud poursuit en rattachant cette crise à l’action des occidentaux et aux accords Sykes-Picot de 1916. Sur ce point, il serait difficile de nier la justesse de l’analyse du député. Les interventions en Irak et en Libye, menées sans accompagnement pour la reconstruction de ces Etats (tant du point de vue politique, qu’institutionnel et économique), et les manœuvres de l’occident favorisant des régimes peu recommandables pour des questions financières ont eu pour conséquences de semer le chaos dans la région. Les accords de 1916 avaient, pour leur part, la même qualité que le Traité de Versailles de 1919 : celle de conduire à une nouvelle guerre car la situation créée était ingérable car trop éloignée de la réalité du terrain et de ses besoins.

Sur la base de ces constats relativement exacts, Alain Marsaud va déraper comme une luge lâchée du haut d’une piste noire enneigée : ça dérape ! et à toute vitesse !

fenetre murEn quelques mots qui feront regretter à tout humaniste que M. Marsaud ne se soit pas consacré à la fabrication ou décoration de porcelaine, le limougeaud va se demander si Daech n’est pas un élément stabilisateur de la région, tout en précisant, que s’il regrette que son action se fait « dans la violence, dans l’exagération, dans ce que certains appellent la barbarie », le terme barbarie est utilisé n’importe comment….

Daech élément stabilisateur dans la région du Moyen-Orient ? L’analyse est audacieuse et scandaleusement stupide. Pour vous éclairer sur le degré de stupidité de cette analyse, il suffit de la transposer à ce qu’il s’est passé pour le Traité de Versailles signé le 28 juin 1919. A l’instar des accords Sykes-Picot de 1916, le Traité de Versailles (on pourrait même dire les Traités) redessine une région (cette fois-ci l’Europe) en créant de nouvelles frontières. Il imposera même, à la différence des accords de 1916, des conditions de réparations lourdes pour les perdants.

La situation créée sera vécue comme quelque chose d’insupportable pour l’Allemagne… Le régime nazi n’aura de cesse de se référer au sort réservé à l’Allemagne vaincue pour justifier sa politique belligérante. Si on suit la logique de M. Marsaud, on pourrait audacieusement dire que les nazis ont été, à un moment donné, un élément stabilisateur en Europe. Elément stabilisateur qui a réparé les vices du Traité de Versailles. C’est ahurissant et ce que dit M. Marsaud à propos du rôle de Daech est tout aussi ahurissant.

M. Marsaud vante la création d’un Etat sunnite et met de côté la recette utilisée pour cette création : violence, viols, meurtres, déshumanisation des populations vaincues, esclavage sexuel, destruction du patrimoine dont Palmyre etc…. M. Marsaud croit-il sérieusement qu’un tel Etat bâti sur des bases si malsaines pourrait être viable ? M. Marsaud croit-il qu’un Etat sunnite bâti sur un champ de ruines et une mer de sang serait viable ? La réponse est oui ! Le limougeaud le croit car selon lui, faut pas exagérer, on parle de barbarie mais le terme est utilisé n’importe comment. Ah oui ??? Vous l’avez compris : violer des femmes et des enfants, décapiter, découper des corps en plusieurs morceaux (80 morceaux pour l’ancien responsable du site de Palmyre), établir des marchés d’esclaves sexuels vendus comme du bétail, tuer, tuer, encore tuer, toujours tuer… cela n’est pas vraiment de la barbarie selon M. Marsaud. Ce discours est stupéfiant. Ce discours est même insultant pour les sunnites car on peut difficilement imaginer que des sunnites puissent rêver d’un Etat élevé sur la poussière de centaines de milliers de corps sacrifiés par des terroristes. Les sunnites ne sont pas des barbares et Daech n’a aucune légitimité pour représenter les sunnites. Si je ne vous avais pas précisé qui logeait dans sa tête de pareilles pensées vous auriez conclu qu’une telle analyse est faite par un fou, un sanguinaire, un malade, un naïf… et bien non, cette analyse est celle d’un député.

Envisager que Daech puisse être un élément stabilisateur au Moyen-Orient et le déclarer publiquement relève de l’apologie de terrorisme sauf si vous considérez que les méthodes de Daech ne sont pas terroristes donc barbares…M. Marsaud le pense visiblement. Tout ceci est navrant pour l’image que l’on se fait de la représentation nationale, c’est navrant aussi pour la porcelaine de Limoges car M. Marsaud aurait assurément été plus à sa place en train de peindre des tasses de thé que de servir des discours et analyses qui ne peuvent pas être la tasse de thé de tout individu humaniste et respectueux des droits de l’Homme.

Régis DESMARAIS

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les déclarations d’Alain MARSAUD sur DAECH : apologie du terrorisme ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s