L’assassinat politique de François FILLON

Les masques tombent, l’affaire François Fillon se révèle être un modèle d’assassinat politique.

Ce matin, sur France Info, un journaliste s’indignait de la réaction de ceux qui critiquent la charge médiatique sur François Fillon en vociférant (enfin presque) « mais on fait notre travail de journaliste ! ». Cette proclamation « On fait notre travail de journaliste » m’a laissé rêveur quand on songe à ce que nous dit, en creux, cette affaire Fillon sur le mode de fonctionnement de notre démocratie.

Pour décrypter et comprendre ce que cache l’affaire Fillon, il convient évidemment de s’abstraire du tumulte médiatique pour poser à plat les données de cette affaire, en apprécier la portée, voir les mécanismes de pouvoir en jeu et essayer d’identifier qui sera bénéficiaire de tout ce brouhaha médiatique.

La mise à plat de l’affaire Fillon

Que se passe-t-il dans la maison Fillon ? La révélation, au moment où François Fillon est devenu le candidat de la droite à l’élection présidentielle française, d’une pratique commune dans le microcosme politique : rémunérer ses proches à des postes laissés à discrétion de l’élu.

La rémunération de Pénélope Fillon par François Fillon

François Fillon a ainsi rémunéré sa femme sur un poste d’attaché parlementaire. Sur ce sujet, rien de neuf dans le monde politique. La plupart des élus, si ce n’est la totalité, emploient des proches sur des postes directement rattachés à l’exercice de leur mandat électif : la femme, l’époux, les enfants, la maitresse ou l’amant et parfois d’autres parents, sont rémunérés sur des postes d’attaché parlementaire. La pratique est courante, non interdite par la loi et connue de la presse depuis des lustres. C’est légal, mais évidemment moralement douteux dans un pays où tant de gens sont au chômage et où on invoque à tout bout de champ la nécessité de faire ses preuves. Certains, dans notre République, bénéficient de piston, de rente de situation en étant les parents ou ami(e)s intimes d’un élu. C’est triste mais ce n’est affreusement pas nouveau.

Ce que l’on peut reprocher à François Fillon sur ce point, c’est d’avoir été comme les autres élus, ni plus, ni moins vertueux. Or, on attend d’un candidat à la présidence de la République une droiture certaine et une exemplarité de fait. Bon, ça c’est dans un monde idéal. Dans nos démocraties du 21ème siècle, la droiture et la moralité sont en dose limitée dans le sang du politique. En somme, sur la question du principe de la rémunération de Pénélope Fillon par François Fillon, il est difficile de faire les vierges effarouchées qui découvrent comment on fait des enfants sauf à avoir une sacré dose d’hypocrisie.

Un autre argument est abondamment déversé par la presse afin d’effarer le citoyen électeur : le montant des salaires versés.

Des salaires pharamineux perçus par Mme Fillon ?

Les parlementaires rémunèrent leurs collaborateurs en puisant dans une enveloppe mise à leur disposition par les institutions. Le montant mensuel de cette enveloppe est de 9 561 euros (si l’Assemblée Nationale est en charge de la gestion du contrat de travail et paye les charges sociales) ou de 14 341 euros (dans ce cas c’est l’élu qui gère le contrat de travail et qui verse lui-même les charges patronales à prélever dans cette enveloppe).

Mme Fillon a été rémunérée de 1989 à 2013 pour un montant de 830 000 euros…..bruts ! Et oui, la presse brandit ce montant proche du million d’euros en omettant de préciser que la somme est en euros bruts. En net, Mme Fillon a perçu 639 000 euros et la collectivité a récupéré 191 000 euros ! En salaire mensuel net, sur la période considérée, Mme Fillon a donc perçu 2 218,75 euros. C’est une jolie somme, mais le travail d’un attaché parlementaire correspond à un travail d’agent de catégorie A de la fonction publique et le montant du salaire net n’est pas manifestement choquant ni déraisonnable.

Les salaires perçus par Mme Fillon sont-il pharamineux ? La réponse est non et cette réponse résulte des chiffres eux-mêmes et non d’un sentiment ou d’une opinion personnelle sur ce que devrait être le salaire d’un attaché parlementaire.

Autre argument avancé pour déstabiliser la candidature de François Fillon : l’effectivité du travail réalisé par Mme Fillon.

Mme Fillon a-t-elle perçu une rémunération de complaisance ?

Une interview de Mme Fillon circule dans laquelle elle dit qu’elle n’avait pas travaillé pour son mari. Là, c’est désastreux. Ou bien Mme Fillon a perçu 2 218,75 euros nets par mois pour un travail effectif ou bien elle a perçu cet argent sans contrepartie. Comment répondre à cette question à la place du principal et de la principale intéressée ? En essayant de suivre un raisonnement logique. Si Mme Fillon n’a pas travaillé pour son mari pendant 24 ans alors quelqu’un d’autre a exercé ces fonctions d’attaché parlementaire car il est impossible à un élu national d’exercer son mandat électif sans l’aide d’un attaché. Or, que pouvons-nous observer ? Un grand silence de la presse à ce sujet. Personne ne nous dit qui a réellement travaillé et surtout qui a travaillé pendant 24 ans pour les beaux yeux de François Fillon, c’est-à-dire gratuitement puisque l’enveloppe réservée à la rémunération de l’attaché parlementaire de M. Fillon servait à rémunérer une femme qui ne faisait rien.

Vous connaissez beaucoup de gens qui travaillent pendant 24 ans sans percevoir de salaire ? Moi non. La logique veut que Mme Fillon ait bel et bien travaillé pour son mari. Alors cette interview ? Rappelons que cette interview a été sortie de son contexte, est ancienne et est l’interview d’une femme qui ne considérait sans doute pas que travailler pour son mari était un travail classique, voire un travail tout court. Je ne vais pas écrire que le couple Fillon est innocent et que le travail a été effectif en l’absence de preuves matérielles mais le bon sens et la logique doivent nous interpeller et nous conduire à poser les bonnes questions. Qui aurait alors travaillé pendant 24 ans sans rémunération pour François Fillon ? Personne assurément. De fait, Mme Fillon n’est certainement pas restée inerte pendant toute cette période. Avant de hurler à la mort politique du candidat Fillon, les journalistes qui font leur travail devraient creuser cette question.

Tout ceci nous interpelle sur le contexte dans lequel surgit cette affaire…

Le contexte

François Fillon, à la différence par exemple d’Emmanuel Macron, n’est pas un jeune nouveau dans lefillon-art2 paysage politique. Il a détenu différents portefeuilles ministériels et il a été Premier ministre de Nicolas Sarkozy pendant cinq années… Cinq années au cours desquelles son épouse a perçu une rémunération d’attaché parlementaire. Etrange que la presse qui fait son travail ne se soit pas emparée de cette question à l’époque. Curieusement, ce sujet qui est un vrai sujet légitime, n’est évoqué qu’au lendemain de la primaire de la droite et à quelques mois de l’élection présidentielle. Les français et les électeurs ne sont pas des gens dénués de sens critique. Il est clair que tout ce remue ménage à un but : tuer politiquement François Fillon. Pourquoi le tuer ? Assurément pour l’empêcher d’accéder au poste de Président de la République. Pour comprendre les vrais motifs du lynchage médiatique de François Fillon, il convient de voir en quoi François Fillon se distingue des autres candidats et quel(s) autre(s) candidat(s) à l’élection présidentielle est susceptible de tirer les marrons du feu.

Sans se lancer dans une analyse approfondie du programme de François Fillon, ce qu’il conviendrait de faire pour mettre en parallèle ce programme avec celui du (des) candidat(s) avantagé(s) par cette affaire, on peut déjà identifier quelques lignes de force qui distingue François Fillon des autres : sa volonté de réforme, sa vision d’un monde multipolaire, son catholicisme affiché, sa volonté de renouer les liens avec Moscou et la Syrie, sortir le pays d’une situation d’endettement, l’idée de redonner à la France une place forte au sein de l’Union européenne. En clair, François Fillon est une « horreur » pour le système qui depuis des décennies est aux commandes. Quel est ce système : celui du monde financier dont le seul dieu est l’argent et dont le moteur est la consommation des masses sans cesse développée grâce à l’endettement. Système dont le rêve est celui d’un monde globalisé, bipolaire (et à terme unipolaire) où les populations se distinguent par leur indistinction car toutes soumises au dictat de la dépense avec pour finalité à l’existence : consommer pour vivre et vivre pour s’endetter. Je sais, je force le trait mais il n’est pas nécessaire de trop appuyer le feutre sur le papier pour le forcer.

Dans cette affaire, François Fillon a eu le tort de ne pas être le candidat du système en place. Les électeurs de la primaire ont placé en tête de leur choix un candidat qui ne satisfaisait pas aux critères du système. Or, vous le savez bien, qui a l’argent possède le pouvoir. Dans un monde ou plus de 99% des richesses sont entre les mains de 1% de la population, il est hors de question que la démocratie, qui par nature est la loi de la majorité donc des moins fortunée, laisse passer des candidats qui ne sont pas autorisés et souhaités par le système. Ce que les électeurs citoyens doivent comprendre dans cette affaire, c’est que nos démocraties contemporaines sont des simulacres. Oui, on choisit les candidats puis celui qui occupe la fonction suprême mais à la condition que ces candidats soient validés et pré-filtrés par le système lequel est le système financier et le lieu de pouvoir de ces 1% de la population qui possède plus de 99% de la richesse mondiale (8 personnes au monde possèdent même en patrimoine ce que possède la moitié de la population planétaire la plus pauvre cela donne le vertige et permet de comprendre que nos démocraties sont aujourd’hui des simulacres).

La désignation inattendue de Fillon par les électeurs de la primaire a coupé l’herbe sous le pied de ceux qui attendaient la désignation d’Alain Juppé, un candidat en tout point conforme aux désirs du système. Il était donc nécessaire de virer Fillon et nous assistons aujourd’hui à son assassinat politique pour que ce dernier n’accède pas à la fonction présidentielle.

fillon-art3Cette mise à l’écart de Fillon est d’autant plus nécessaire qu’un autre beau et jeune candidat, sorti de presque nulle part, est en vogue et correspond en tout point au profil du candidat du système : Emmanuel Macron. Méditons sur le beau travail des journalistes qui laissent dans l’ombre cette fameuse histoire des 120 000 euros (80% de l’enveloppe budgétaire de représentation du ministère de l’économie) consommée par Macron avant son départ de Bercy pour financer des prestations sans lien avec le ministère de l’économie mais en très fort lien avec la préparation de sa candidature présidentielle. Sur ce sujet, mutisme de la presse. On objectera que si 120 000 euros c’est une somme, elle est toujours inférieure aux 639 000 euros de Mme Fillon, heu pardon, reprenons la méthode de désinformation des médias… les 830 000 euros de Mme Fillon. C’est moins important mais cela s’est produit sur une échelle de temps bien plus courte. Mais vu l’efficacité de la dépense de M. Macron, je vous laisse calculer ce que cela aurait représenté sur 24 ans d’activités politiques…cela donne des frissons.. M. Macron ne vient pas vraiment de nulle part mais de la banque Rothschild…eh oui M. Macron est un pur produit du système financier et du monde de l’argent. Regardons ses soutiens : Jacques Attali, Pierre Bergé ou le maire de Lyon qui récemment hurlait sa douleur existentielle en déclarant que vivre qu’avec 4 000 euros par mois était insupportable… Jamais un candidat se déclarant anti-système n’aura été un candidat à ce point issu du système et validé par ce système.

Enfin la chronologie des évènements parle de façon assez claire : le 25 janvier 2017, le Canard enchaîné publie son article sur l’affaire « Pénélope Fillon », le 26 janvier 2017, le Parquet national financier ouvre une enquête judiciaire et le lendemain plusieurs témoins sont auditionnés….il faut vite virer Fillon.

En conclusion

Vous l’avez compris : la démocratie a « dérapé » en plaçant François Fillon candidat de la droite française et candidat susceptible d’être élu à la présidence de la République. Le système a vite réagi pour sortir ce candidat gênant de la scène politique et tracer un boulevard à un autre candidat construit, façonné et adulé par le système. Si ce dernier candidat, que l’on peut supposer être Emmanuel Macron, ne devait pas percer, alors ce n’est pas un problème car le nouveau candidat de la droite fera l’affaire car, quel qu’il soit, il sera forcement le candidat désigné de force par le système. Sauf erreur d’analyse de ma part, François Fillon va être sommé de renoncer à l’élection présidentielle pour être remplacé par un candidat cautionné par le système.  Les millions d’électeurs qui se sont prononcés lors de la primaire sont donc désavoués et rappelés à l’ordre : vous deviez désigner celui qui était le favori des sondages ! Pour la première fois, jamais le simulacre de la démocratie ne se sera dévoilé avec autant de pertinence aux citoyens qui acceptent d’ouvrir les yeux et de raisonner en dehors de tout mouvement d’humeur.

Un conseil, pour l’élection présidentielle, comme tout est joué d’avance, autant aller à la pêche et conserver en vous une place pour le souvenir de François Fillon, martyr du simulacre de démocratie.

Régis Desmarais

Je vous invite aussi à lire, et à partager :

 

Sur le site Irocblog, cet article a été partagé plus de 10 000 fois sur Facebook et a été lu par plus de 80 000 personnes.

Sur le site Médiapart, cet article est resté l’article le plus lu du Club Médiapart pendant presque deux mois consécutifs.

Cet article a été repris sur le site de campagne de François Fillon et a été largement repris sur de nombreux blogs et sur Twitter.

Le nombre de lecteurs de cet article, à ce jour, peut raisonnablement être estimé à 1/2 million de Français en cumulant les lectures opérées sur Irocblog, Médiapart, le site de campagne de François Fillon et les nombreux autres blogs qui ont repris cet article. Cette estimation est une estimation basse.

 

 

 

 

 

Publicités

98 réflexions au sujet de « L’assassinat politique de François FILLON »

  1. A reblogué ceci sur La Nouvelle Conscienceet a ajouté:
    Vous connaissez beaucoup de gens qui travaillent pendant 24 ans sans percevoir de salaire ? Moi non. La logique veut que Mme Fillon ait bel et bien travaillé pour son mari. Alors cette interview ? Rappelons que cette interview a été sortie de son contexte, est ancienne et est l’interview d’une femme qui ne considérait sans doute pas que travailler pour son mari était un travail classique, voire un travail tout court. Je ne vais pas écrire que le couple Fillon est innocent et que le travail a été effectif en l’absence de preuves matérielles mais le bon sens et la logique doivent nous interpeller et nous conduire à poser les bonnes questions. Qui aurait alors travaillé pendant 24 ans sans rémunération pour François Fillon ? Personne assurément. De fait, Mme Fillon n’est certainement pas restée inerte pendant toute cette période. Avant de hurler à la mort politique du candidat Fillon, les journalistes qui font leur travail devraient creuser cette question.

    J'aime

  2. Merci pour cette grille de lecture intéressante… J’ai néanmoins bien du mal à penser Francois Fillon comme un candidat anti-système (en suivant votre définition du système)… et j’ai bien du mal à croire que Le Canard ou Mediapart cherchent à dézinguer Fillon au profit de Macron.

    Ce que cette histoire m’inspire : Fillon n’est pas le premier candidat à la présidentielle qui apparaît favori, et se fait rattraper par une affaire.

    Sa réponse à cette affaire m’apparaît très mauvaise – qu’ont fait ses communicants ! Aussi, qu’ont fait ses conseillers dans la dernière année pour anticiper ce genre de trouvailles et déminer ! (et oui, rien de nouveau: quand on est sous les projecteurs, on fouille, on creuse… et on trouve).

    La vraie perdante dans cette histoire, c’est la démocratie – et j’en veux plus à Fillon qu’aux journalistes.

    J'aime

  3. bof total.
    Rien de convainquant avec de belles omissions. On lisse la somme perçue de 1989 à 2013, c’est clair que cela fait moins élevé mais il faut considérer uniquement les périodes avec bulletins de salaire et là, ça douille.
    A la question: « Si Mme Fillon n’a pas travaillé pour son mari pendant 24 ans alors quelqu’un d’autre a exercé ces fonctions d’attaché parlementaire car il est impossible à un élu national d’exercer son mandat électif sans l’aide d’un attaché. », la réponse est simple en regardant le travail de parlementaire de Fillon proche du néant avec un absentéisme absolue, la réponse est simple; PERSONNE. Après avoir été en grand danger dans sa circonscription de la Sarthe, il s’est parachuté sur celle la plus à droite de France, la circonscription imperdable qui fait baver tous les candidats de droite et cella là, rien que sur l’étiquette politique, on est élu.

    Enfin, cerise sur la gâteau, on parle du système et même en abondance, 18 fois. Merci de donner enfin une définition du système autre que celle trop vague et trop facile du monde financier. Le monde financier, celui des milliardaires qui se payent un candidat en rétribuant son épouse pour un travail fictif de critiques de deux bouquins ?
    Tout cela est bien confus, hélas.

    J'aime

    1. Non pas confus. Simplement l’objet de cet article n’est pas de définir le système. Lisez « Le talon de fer » de Jack London et vous aurez une idée très précise de ce qui est désigné sous le mot système.

      J'aime

    2. Pour ma part, je ne parle pas de système mais de caste. Il ne comprend pas que le système financier, mais tout une série d’autres personnes, grands médias, grands politiques, qui se retrouvent dans une même communauté de pensée et d’intérêt. Fillon, quoiqu’arrivé à des postes élevés ne faisaient pas partie de leur monde, d’où la cabale… (sinon pourquoi le deux poids, deux mesures ? Sur ce point vous évitez de répondre).
      Vous mentionner que la division n’est pas la bonne, et en effet, vous avez raison, F Fillon a indiqué que la bonne division donnait 3677€ par mois. Est-ce trop ? Je ne sais pas… Ce qui est certain c’est que lorsqu’on veut abattre son chien, on dit qu’il a la rage, et lorsque l’on veut abattre un politique on dit qu’il a touché de l’argent. Je suis sur que je peux faire la même chose avec vous. Ce n’est pas trop compliqué : on prend n’importe quoi, et on hurle, en disant : c’est injuste, est-ce que votre travail le mérite vraiment ?…Facile en effet.

      J'aime

  4. Analyse intéressante, bien que pas forcément d’accord sur tous les points.
    Ce qui me dérange le plus dans cette affaire, c’est non pas la somme perçue par Mme Fillon (j’ai personnellement gagné bien plus sans faire partie des gens riches!), mais la difficulté manifeste à trouver des témoignages son activité réelle d’assistante parlementaire !…..troublant vous en conviendrez.Hélas Mr Fillon est grillé, qui le remplacera, bien compliqué à dire.Cela rappelle étrangement le cas de Mr strauss-kahn.
    Plus inquiétant encore est l’avenir de la France car sans être un fin politicien, peu de monde a l’envergure et les c….. pour redresser efficacement notre ex beau pays.

    J'aime

  5. Sur le fond pour la première partie, rien à redire, l’opinion se défend. Mr Fillon est un parmi d’autres et qu’on le montre du doigt lui et pas les autres est troublant.

    Pour la partie des montants, là encore, dans le principe, agiter 830k€ sur une grande période est trompeur car sur une longue période les montants paraissent élevés. Pour remettre un peu de relief, sur 24 ans un SMICard temps plein touche plus de 400k€.

    En revanche, nous expliquer qu’en réalité, Peneloppe Fillon n’a pas reçu tant que ça, seulement 2200€net/mois est parfaitement faux. Parce que vous avez divisé le montant total par le nombre total d’années.
    Sachant qu’il a été dit à de multiples reprises qu’elle avait travaillé par intermittence pour son mari, en réalité on est bien plus proche des 5 à 8k€ (brut) par mois (avec un pic à 10k€) que des 2.2k€ net… Soit c’est de la mauvaise foi, soit c’est une grossière approximation qui affaiblit votre argumentaire qui pourtant peut (encore) s’entendre.

    Quelques lignes plus tard, vous tentez de déduire que le travail de Mme Fillon ne peut pas être fictif puisque la quasi totalité de « l’enveloppe réservée à la rémunération de l’attaché parlementaire » lui était allouée, et que donc la personne qui aurait réalisé le travail réel n’aurait elle rien eu. Copié collé de Google, le montant est de 9.561 euros par mois (actuellement). Bon il faudrait savoir ! Elle gagne 2200€ net ou elle en gagne 9560€ bruts ? Ce n’est pas tout à fait la même chose.

    Car elle n’a touché que l’équivalent de 830k€ sur la totalité des 24 ans dont vous parlez. Or sur 24 ans, 9561€/mois ça fait presque 2.8M€. De quoi rémunérer d’autres attachés parlementaires… C’est d’ailleurs là le but de cette indemnité, prévue pour 3 personnes.

    Alors bien sûr vous pourrez toujours dire que je n’ai pas les chiffres de cette indemnité il y a 24 ans et qu’il y a bien entendu des périodes ou Mr Fillon était parlementaire (ou son suppléant) et où sa femme n’était pas son attachée (c’est d’ailleurs ce que je reproche à votre raisonnement).
    Qu’à cela ne tienne, j’ai sorti la calculette. En partant du principe que l’enveloppe grossi de 1% / an pour atteindre le montant d’aujourd’hui on peut rapidement déduire le montant chaque année. 260k€ de 1988 à 1990, 1M€ de 1998 à 2007, 220k€ de 2012 à 2013. En gros 1.5M. De quoi, vous en conviendrez, rémunérer 2 Pénélope. Ou une Pénélope et 2 petites mains moins gourmandes. CQFD.

    Quand à la parenthèse sur Macron, qui a consommé 80% de son enveloppe budgétaire annuelle en 8 mois… Est ce que vous savez qu’il n’y a que 12 mois dans une année ? En pourcentage, cela représente 66.6%. Ce que je comprend, c’est que vous lui reprochez d’avoir mal géré son budget (13,4% de trop, c’est donc un mauvais gestionnaire, j’en conviens), mais vous ramenez ça au même niveau que des soupçons d’emploi fictifs. Ce qui sont deux sujets qui n’ont strictement rien à voir. A partir dans tous les sens, on perd en crédibilité.

    J'aime

  6. Le calcul du salaire net a 2200 euros est naze car les périodes ne sont pas les bonnes. Elle n’a pas été employée pendant 24 ans en continue mais durant des périodes bien définies. Entre 4000 et 10 000 euros bruts selon la période.
    De plus vu le taux de présence de Fillon au sénat puis à l’Assemblée nationale et son travail en commission (inexistant) je ne suis pas convaincu qu’il ait eu besoin d’assistant. Et je passe sur le coup de Fillon anti système qui semble être une vaste plaisanterie.

    J'aime

    1. Une fois de plus, il y a malentendu. Je n’ai pas dit que Filon était anti système, j’ai dit que le système ne voulait plus de Fillon…la différence de sens et de sémantique est de taille. Pour les salaires, je pense que seuls ceux qui ont les pièces du dossier entre les mains possèdent les bons chiffres.

      J'aime

  7. Je partage entièrement votre analyse.
    Il s’agit selon moi d´un quasi coup d’état car on élimine un président putatif.
    Les chacals arrivent, Bayrou y songe, Juppe doit y penser et combien d’autres !
    Qu’avons nous fait pour mériter de si médiocres politiciens,
    et des crapules comme journalistes !
    Peguy écrivait que ce qui étonnait Dieu c’était l’espérance. Je comprends cet étonnement.
    Merci pour vos billets
    Jl Ferracci

    J'aime

  8. Vraiment très intéressant et juste ! Malheureusement, le mal est fait ds l’opinion publique. Qd on suit le meeting de macron, quelle platitude , quelle attitude convenue , c’était affligeant… et tous les socialistes qui vont lui coller aux basques ! On parle même du retour de Vallaud-Belkacem ! Fillon a vraiment la carrure du president qu’il nous fallait . Je suis complètement désespérée par cette histoire …. on joue notre avenir, celui de nos enfants ! Déjà 5ans de perdus , on ne va pas encore s’enfoncer davantage !

    Aimé par 1 personne

    1. Maintenant qu’on sait que c’est la gravure de mode Macron qui était aux commandes de ce dézinguage du seul candidat valable (Fillon) pour redresser la France, mise à mal par 5 ans de socialisme abject et très très bas en Europe, on ne peut qu’être écoeuré ! Et encore plus de voir que les médias se sont emparés de cette affaire qui n ‘en était pas une avec toute l’avidité vorace de rapaces affamés, tels des vautours fondant sur leur proie atteinte de « sidération » au sens propre du terme ! J’espère de toutes mes forces que cette prétendue « Penelope gate » retombera très vite comme un soufflé mal monté et que ce camouflet infligé à un homme politique probe, intègre et honnête ne se transformera pas en soufflet définitif. Si la dignité portait un jour un nom d’homme, elle s’appellerait François Fillon !

      J'aime

  9. La question n’est pas de savoir si François Fillon a le droit ou pas de rémunérer sa femme, mais de savoir si cet argent a été effectivement utilisé pour rémunérer quiconque ce soit.
    Mme Pennelope Fillon n’a jamais travaillé pour son mari, elle l’a dit et redit plus d’une fois et de façon si catégorique qu’il n’est pas permis le doute.
    La vérité ce que votre article ne vise qu’à montrer Monsieur Fillon sous l’angle d’une victime.
    cela n’est pas vrai, Monsieur Fillon est coupable d’avoir menti aux français, de leur avoir fait croire qu’il est différent des autres politiciens, qu’il est intègre, or, avant l’arrivée, on se rend compte que non seulement il n’est pas différent mais qu’il est peut être pire que certains de ceux qu’ils vilipendaient.
    Laisser François Fillon participer à ces élections ou même gagner ces élections c’est accepter qu’un menteur et, peut être un voleur, soit absout de tout. C’est comme si on donnait à quelqu’un le perrmis de voler et de mentir.
    Il est encore temps pour les citoyens français de se ressaisir et de tourner la page François Fillon.
    Definitivement.

    J'aime

    1. Non, je ne cherche pas à montrer M. Fillon comme une victime même si dans les faits, il en est une. Ce que je veux montrer c’est à quel point une cabale peut sortir un homme du jeu à un moment où cette sortie est désirée par des gens puissants. Car toute cette dénonciation aurait pu être faite il y a bien longtemps déjà. Et pareille dénonciation de manque de vertu ou de morale pourrait tout aussi bien être dirigée vers un très grand nombre de politiques. Quand on veut faire triompher la morale et la vertu, le combat n’est pas à géométrie variable : soit on dénonce toutes les turpitudes de tous ceux qui utilisent de l’argent public et qui aspirent à exercer des mandats électifs soit on ne fait rien. Quand on dénonce les turpitudes d’un homme en ignorant celles des autres, un manque de sincérité dans la démarche m’interpelle…

      J'aime

  10. J’hésite à réagir …
    Fillon, candidat contre le « système » ? Il est député depuis 1981. Il est bien ancré dans le système, il en est issu. Je ne crois pas que son projet de supprimer l’ISF déplaise au fameux système …
    « Juppé, un candidat en tout point conforme aux désirs du système » ? La différence entre Juppé et Fillon, sur le plan économique, n’est pas énorme ; c’est une question de degré, Fillon est plus radical que Juppé et satisfait à coup sûr le système.
    Mutisme de la presse sur les frais de représentation de la presse ? Voyons, cherchez bien, cherchez mieux !
    Tenez, par exemple : http://abonnes.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/02/03/emmanuel-macron-peut-il-etre-inquiete-dans-l-affaire-des-frais-de-bouche_5074081_4355770.html
    L’enquête préliminaire déclenchée par le parquet national financier au lendemain des révélations du Canard Enchaîné ?
    Quoi de plus normal ? Que n’aurait-on dit si le parquet avait tardé ? On lui aurait reproché de favoriser Fillon, assurément.
    L’intérêt du parquet, c’est de boucler cette enquête le plus rapidement et en ayant procédé à une enquête sérieuse et la plus complète possible, de manière à ne pas se voir reprocher une quelconque complaisance à l’égard de Fillon d’une part, et à inférer le moins possible sur la campagne présidentielle d’autre part.
    A se demander qui est paresseux : vous ou la presse ? Allez au-delà des poncifs. « Cherchez et vous trouverez », pour reprendre l’Évangile, si chère à Fillon.

    J'aime

    1. Bref, tout vous semble normal dans cette affaire. Vous oubliez une chose : l’extrême nouveauté et originalité de la méthode pour un candidat déclaré à la présidentielle et désigné pour représenter un courant de pensée politique…Bon, j’avoue tous les précédents candidats à la présidentielle étaient des anges d’une pureté virginale et immaculée donc insusceptibles d’un tel traitement.

      J'aime

  11. ce que vous démontrez est d’une implacable logique, argumentée sur des faits incontestables, depuis le montant réel en net de la rémunération de Mme Fillon (vous avez juste omis le supplément d’impôt sur le revenu acquitté par le couple sur ce supplément de revenu) jusqu’au simple fait que si ce n’est pas elle qui a fait le boulot, qui l’a fait ? Et à titre gracieux de surcroît !!! Ben voyons ! Vous pensez que le grand bénéficiaire de cet horrible lynchage est Macron. C’est ce qu’il semble au premier regard. Mais je pense qu’il amuse plus la galerie qu’il n’intéresse les français par la qualité de son programme (quel programme ?). En revanche, si Fillon arrête, je crains que ce ne soit la voie royale pour Marine Le Pen. Dans ce cas, on pourra dire que le Canard et Médiapart sont ses alliés objectifs (comme on dit dans la phraséologie socialo-communiste).

    J'aime

  12. L’argument de la rémunération de 1989 à 2013, soit 2 218,75 € est erroné …
    Comme dans votre article, voici l’argument récurent que je vois passer dans pas mal de commentaires pro-Fillon… :
    « … Elle travaillé de 1988 à 2012 soit 24 ans… 800 000€ divisés 24 font 33 333, 33€ par an…
    Qu’on divise par 12, cela fait donc 2 777, 77 € par mois brut, soit plutôt 2 200€ net »
    Mais si on reprend, dans les faits, elle aurait travaillé (selon ses défenseurs eux-mêmes) entre 1988 et 1990, puis entre 1998 et 2002. Elle a ensuite été employée par le suppléant de François Fillon, Marc Joulaud, entre 2002 et 2007, avant de retravailler pour son mari, devenu député de Paris, entre 2012 et 2013.
    Cela fait, je crois, 12 ans et non pas 24…
    Selon ces mêmes calculs, on arrive donc à 5 555 € brut.
    Soit bien environ 5 000€ net.

    J'aime

  13. Ce n’est pas parce que la plupart des parlementaires le font , que ce n’est pas une honte, surtout lorsque l’emploi est fictif! Je peux comprendre que l’on emploie ses proches, s’ils font le job!! Quant à dire qu’il ne fait pas parti du système, je rêve….il est le système, il a voté les lois….il s’est tué tout seul!!! Bien essayé mais je ne suis pas convaincue….

    J'aime

    1. Il y a malentendu sur la référence au système. Avant tout, je précise : je n’ai jamais écrit qu’il ne faisait pas parti du système j’ai écrit qu’il n’était pas ou plus celui que le système a choisi pour être le prochain président de la République. Vous me prêtez donc des propos qui ne sont pas les miens. Vous faites référence au système médiatico-politique français, à ce microcosme rassemblant les « élites », les politiques, la presse… Moi quand je fais référence au système , je désigne le vrai lieu du pouvoir, c’est à dire ceux qui possèdent la quasi totalité des richesses planétaires. Cette affaire met en lumière une chose : le pouvoir n’est plus aux mains des citoyens mais aux mains de ceux qui peuvent réellement influer sur le devenir du monde. Dans mon article j’explique plus en détail ce point.

      J'aime

  14. « Si Mme Fillon n’a pas travaillé pour son mari pendant 24 ans alors quelqu’un d’autre a exercé ces fonctions d’attaché parlementaire car il est impossible à un élu national d’exercer son mandat électif sans l’aide d’un attaché. »
    François Fillon n’avait pas qu’une seule attachée parlementaire. Les autres ont fait le job.

    J'aime

    1. Ils ont fait le job mais visiblement en se partageant une enveloppe très largement consommée par Mme Fillon. Etrange de croire que deux autres attachés ont travaillé pour une somme si modique et sur une durée de temps aussi long. Mais peu importe. L’important n’est pas la, du moins dans le cadre de cet article. La question qui nous interpeller est pourquoi François Fillon a-t-il droit à un tir si intense de la presse alors que la pratique dénoncée semble être une pratique usuelle dans le milieu politique at alors que d’autres hommes politiques ont un passif tout aussi grand. Je n’ai pas souvenir d’un pareil déferlement contre Sarkozy et même Woerth (qui pourtant a beaucoup subi) ou même lors du scandale de la MNEF. Ce traitement spécifique réservé à François Fillon n’est pas anodin et nous ne devons pas assister à ce qui se passe sans nous poser des questions sur les tenants et aboutissants de cette affaire.

      J'aime

  15. Comme tous les journaleux vous détenez la vérité ! Votre vérité
    Voltaire disait
    Les politiciens sont des hommes sans scrupules qui s’adressent à d’autres hommes sans mémoire !
    J’étais un électeur de Mr Fillon jusqu’alors mais ce dernier s’avère être un jésuite de classe internationale ! à gerber
    Vos explications à 2 balles ne justifie en rien le triomphe de la médiocratie

    J'aime

    1. Bonsoir,
      Je ne détiens aucune vérité, je m’interroge et je pose une hypothèse étayée par la relation Pouvoir/Argent/Inégalité de la répartition des richesses/Surprenante campagne contre Fillon aujourd’hui et pas hier contre lui et pas contre les autres candidats à la présidentielle tout aussi peu parés de vertus morales.
      A vous de vous poser des questions et de poser un regard lucide et critique sur le monde.

      J'aime

  16. Faut se calmer tout de suite. Comme disait fillon ce qui compte ce n’est pas si les propos sont durs mais si ils sont vrai : ils sont vrai !

    De +, Fillon est l’homme de toutes les soumissions (europeiste, atlantiste et mondialiste) c’est à dire un homme du Système (c’est la définition) : Il obéira, plutôt deux fois qu’une à la commission européenne. Il ne fera pas de protectionnisme.

    Alain MINC : « Si on avait un deuxième tour Macron et Fillon ce serait une présidentielle de pays civilisé ».

    Le fait est que FILLON est le deuxième homme dans la liste du Système après Macron (qui est le 1er, en effet).

    Que le scandale (une vérité) fut révélé par un opposant, aucun doute, c’est quasiment toujours le cas. C’est justement le principe d’une présidentielle de faire ressortir les dossiers des gens qui estiment pouvoir prendre la place du général de Gaulle. Il est tout a fait normal que quelqu’un ayant détourné de l’argent publique (via Sénat, via Pénélope et d’autres affaires certainement) ne puisse prétendre à la présidence.

    Macron a surement – voir c’est certain – plein de scandale, n’hésitons pas à les faire s’éclater.

    Mais en tout cas ne disons pas que cette attaque est le fait des ténors de LR : ils n’en ont aucun intérêt.

    NON DSK n’était pas anti-système OUI c’était un libidineux
    NON FILLON n’est pas anti-système OUI il aime l’argent publique (qui ne lui revient pas)

    Les seuls antisytèmes sont les gens prêts au protectionnisme et à désobeire à la commission européenne. Tous les autre sont prêts à abandonner leurs pouvoir à la commission : ce sont donc de facto des gens sans importance.

    C’est tout, le reste revient à niaiser.

    J'aime

    1. Désolé, c’est fait ! Je partage en grande partie votre avis sauf la fin. Je ne pense pas que Fillon soit un candidat anti-système. Je pense simplement que c’est un candidat qui déplait pour des raisons que j’ignore. Il a fauté (et je ne parle pas du Pénélopegate qui est l’arme utilisée pour le faire partir), en quoi je l’ignore mais une chose est sûre : il n’était pas le candidat qui devait sortir de la primaire (les sondages le donnaient 3ème sauf à la fin de campagne) et qqchose dans son programme ou dans son attitude n’a pas plu.

      J'aime

      1. Bonjour, je n’ai pas dit qu’il était un candidat anti-système, je dis qu’il est un candidat que le système ne veut plus. il me semble que nous avons la même opinion sur ce point. Bien à vous.

        J'aime

    1. Il devrait l’être mais quelque chose a grippé la machine, et je ne parle pas de l’affaire Pénélope. A mon sens, un élément du programme de Fillon, certaines de ses positions idéologiques voire un refus d’agir en un sens donné ont sonné le glas de cet homme. Sur ce point, comme vous , je ne peux que m’interroger et poser des hypothèses invérifiables, du moins avec mes moyens. Un chose est sûre, il n’est plus le candidat préféré de la finance.

      J'aime

  17. « Méditons sur le beau travail des journalistes qui laissent dans l’ombre cette fameuse histoire des 120 000 euros (80% de l’enveloppe budgétaire de représentation du ministère de l’économie) consommée par Macron avant son départ de Bercy pour financer des prestations sans lien avec le ministère de l’économie »

    Faux également. 120000 euros c’est la totalité de ce que Macron a dépensé en « frais de bouche » sur l’année. Personne, même Atlantico, ne prétend que cette dépense est « sans lien avec le ministère de l’économie », ça voudrait dire qu’aucune dépense en « frais de bouche » du ministère de l’économie n’est en lien avec le ministère de l’économie, ça n’a aucun sens. Il a dépensé en 8 mois 80% d’un budget annuel, mon dieu, comme scoop c’est pas extraordinaire quand même.

    Après que Macron ait utilisé son ministère pour préparer sa campagne c’est possible et même probable mais cette histoire de 120000 euros c’est du vent.

    J'aime

  18. J’aimerais savoir ce que Mme Fillon faisait avec mr Marc Joulaud le député qui a remplacé Mr Fillon?
    Elle bossait avec lui pendant 5 ans où? Chez lui?

    J'aime

  19. Analyse qui me fait frisonner et me fait me poser plusieurs questions sur vous, Médiapart en tant que nouveau membre Européen et Nord-Américain, je suis Belge et Canadien. Car le 4e pouvoir bien sur très souvent au service de la haute finance serait à ce point corrompu que vous en seriez infecté ? En dehors de cet article interrogatif au titre mou, ce n’est pas « j’accuse », vous restez très observateur. Si vous êtes conséquent avec votre analyse, vous devriez faire comme durant tous les scandales majeurs, décrier magistralement l’affaire avec votre force de frappe face à ce meurtre d’une dictature financière implacable et vicieuse ? Il s’agirait d’après cette article, d’un attaque touchant à vos principes idéologiques profond NON ? Que ce soit FIllon, Macron ou Mélenchon cela resterait inacceptable ? Quel est votre enjeux avec cet article ? Sortir de cette affaire apparemment classé ( il est mort) les mains propre ? Pas propre tout cela ? Merci de m’éclairer ! P.S. Attention je suis loin d’être un ami de l’ami de Fillon qui gagnerait a vous pousser a défendre médiatique l’affaire en échange d’un emploi fictif bien rémunéré. ;)))

    J'aime

    1. Certes Monsieur, sauf que dans l’histoire de la 5ème République, une telle attaque par son intensité, sa répétition et son écho est une première. Difficile de décrier magistralement une autre affaire car il n’y a pas une telle autre affaire dans l’histoire des campagnes présidentielles. Ceci est normal, notre époque est à un moment unique de son histoire : celui d’une remise en cause profonde de certains fondements et paradigmes qui gouvernaient le monde du 20ème siècle. J’ignore si tout cela est porteur d’espoir ou de malheur. Je fais le simple constat de ce basculement qui brouille tous les repères et créé des situations inédites.

      J'aime

  20. Je n’ai que 30 ans et pourtant j’en suis arrivé sensiblement à la même conclusion que vous : cela ne sert à rien d’aller voter.

    Cependant, je suis en désaccord sur deux points avancés dans cet article :

    – 1) 830 000 sur 24ans cela fait 2881,94 € brut par mois. Le montant de l’enveloppe à distribuer s’élève à 9561€. Si je ne m’abuse, la différence de ces deux montants nous donne 6679.06€. « Vous connaissez beaucoup de gens qui travaillent pendant 24 ans sans percevoir de salaire ? Moi non » Et bien, moi non plus ! Mais vous en conviendrez, l’argent restant de l’enveloppe a techniquement pu servir à payer un VRAI attaché parlementaire pendant que Mme Fillon, qui n’a « jamais pris par à la vie politique de son mari » pouvait rester tranquillement à la maison à s’occuper de ses enfants comme toute bonne catholique qu’il se doit.

    – 2) En quoi François Fillon serait moins un candidat du système que d’autres ? Qui paye pour les campagnes électorales d’après vous ? Est-ce vous et moi ? Pourquoi croyez-vous que François Hollande qui voulait  » mettre à mal le monde de la finance » lors de son élection se retrouve aujourd’hui critiqué pour son inefficacité ? Tant que les campagnes électorales seront financés par les gens qui possèdent l’argent, les candidats ne seront toujours que des jouets sans réel pouvoir de réformer. A ce compte là, autant s’en mettre plein les poches le plus vite possible.

    En conclusion, je dirais que cet article est intéressant et qu’il permet de soulever les bonnes questions mais le manque de neutralité dans l’analyse me gène un peu…

    J'aime

      1. Un article neutre ne peut pas avoir pour titre « L’assassinat politique de Fillon ». Même le Figaro n’oserait pas sortir un titre pareil, quand bien même il y aurait un point d’interrogation, genre : « François Fillon, un assassinat politique ? », comme ils aiment bien faire pour nous faire croire qu’ils restent objectifs.

        J'aime

      2. L’article n’est pas neutre : il dénonce avec force l’illusion de nos démocraties. Peu importe Fillon. Mon analyse aurait été la même si à la place de M. Fillon, il y avait eu un autre homme politique subissant le même déchainement médiatique. Je vous invite à relire mon article dans quelques mois, quand l’agitation politique sera retombée et alors vous comprendrez que mon article vise la critique d’un système politique. En aucune façon, cet article n’est pour ou contre un homme politique, pour ou contre la vertu et la morale, l’objectif de cet article est de montrer que le vrai pouvoir n’appartient plus aux électeurs.

        J'aime

      3. Moi je prends plutôt le pari que dans quelques mois, on se demandera ce qui a pu se passer dans la tête de Fillon pour n’avoir pas démissionné (ou pas démissionné plus tôt).

        Sinon, pour que les choses soient claires, avez-vous des sympathies pour le programme politique de Fillon ? (ce qui ne me poserait pas le moindre problème soit dit en passant).

        J'aime

  21. Je trouve votre article d’une mauvaise fois remarquable et partage les avis de plusieurs personnes ici.
    Le calcul du salaire moyen sur 24 ans est purement scandaleux.

    Vous évoquez l’idée que E.M. serait le grand bénéficiaire de cet assassinat politique… Puisque vous vous permettez une théorie du complot infondée, permettez-moi d’ajouter mon grain de sel : à supposer qu’une personne détienne une information pour faire plonger un candidat présidentiel, comment décider si elle doit se manifester avant ou après la date limite de dépôt des candidatures (17 mars 2017) ? Choisir de publier cette information avant permet théoriquement à la droite de présenter un nouveau candidat, alors que la publier après le 17 mars favoriserait probablement plus le centre et la gauche.
    Je ne sous-entend aucune des deux alternatives, mais j’estime qu’un article niant supporter Fillon aurait du évaluer ceci.

    J'aime

    1. Bonjour, comme je l’ai déjà indiqué, le calcul du salaire est une question accessoire par rapport à l’objet de mon article qui est de poser la question : pourquoi cet acharnement ? ce calendrier ? et à qui profite ce brouhaha ? Je propose une explication. Je ne prétends pas détenir les clefs de la vérité mais mes arguments me paraissent solides.

      J'aime

    1. Pro Fillon… relisez à tête froide cet article et particulièrement son début. Personnellement, je ne souhaiterais pas avoir un tel article me concernant. L’article n’est pas pro-Fillon. J’aurais écrit le même article pour n’importe quelle autre personne victime d’une telle exécution médiatique. Le sujet de mon article n’est pas Fillon mais les ressorts cachés de cet déchainement et la volonté d’essayer de voir au-delà des apparences. Volonté modestement car je suis comme les électeurs, j’ignore les ressorts exacts de cette affaire et cette ignorance me parait un camouflet pour l’électeur que je suis.

      J'aime

      1. Disons que l’article est à peu près le résumé de la conférence de presse de cet après-midi. Vous lui trouvez un ou deux défauts pile là où il a admis ces erreurs. C’est très habile, très politique, d’ailleurs. À l’image d’un lobby, on instaure le flou, on oublie les informations gênantes, on prend des bons chiffres mais on les présente à notre avantage. Bravo, vous irez loin.

        J'aime

  22. « Affaire lamentable pour la république pour notre pays nous sommes une fois de plus la risée
    Cependant le candidat pourrait s expliquer un peu mieux pour un politique savoir répondre à de telles accusations est le B A BA il va en voir d autres si il est élu
    C est vrai qu on pardonne tout aux présidents installer ses maîtresses à l Élysée leur fournir des prestations de princesse et un staff de secrétaire et de garde du corps
    Un petit retour à une morale de base nous aurait fait du bien
    Mais on préfère tenter de laisser une image de grand homme qu il n ont pas été Mitterand Chirac Sarkosy Hollande ou sont les grands hommes …..

    J'aime

  23. Monsieur,
    Le plus urgent c’est que FF parte pour permettre une éventuelle victoire que toute cette histoire a pas mal compromise : les idées et les projets sont plus importants que les hommes, même le gauchiste Hamon a employé ces termes (qui seraient de Pierre Mendès France) dans son discours d’investiture hier!
    Oui c ‘est certes un assassinat politique, et personne ne pense que cette affaire est sortie à la suite d’un « plouf plouf » réalisé sur tous les députés et sénateurs de France… Mais, ainsi que vous le dîtes vous-même il n’en est pas moins vrai que FF n’est pas sans tâche (quand bien même ne serait-il pas de tous les politiques le plus véreux) et qu’il aurait dû l’être étant donnée sa campagne et l’époque d’exemplarité… Je veux bien croire que Charles Pasqua et Gaston Defferre ne comprennent rien lorsqu’ils regardent tout cela de là-haut!
    Quant au raisonnement par le vide sur le poste d’attaché parlementaire, il est complètement bancal: contrairement au député « moyen » qui débarque à l »Assemblée, FF est suffisamment entouré pour n’avoir besoin de personne.

    J'aime

  24. Merci j’ai ri. C’est facile de dénoncer le travail d’une presse qui il est vrai adore dézinguer à tout va pour toujours plus d’audimat. Par contre faire passer M. Fillon pour une victime est une blague. Quid des enfants rémunérés et des affaires qui sortent chaque jour ? L’affaire Fillon ne se cantonne pas à Pénélope, donc merci de ne pas reléguer au placard les autres éléments du dossier qui s’épaissit chaque jour…

    Quant à Macron, oui, il vient d’une banque mais est ce que cela est mieux ou moins bien qu’un candidat qui part en vacances avec ses potes milliardaires ?
    S’il y a une chose qu’on ne peut lui retirer, c’est que lui a réussi personnellement et sans aide, combien de nos hommes et femmes politiques peuvent en dire autant ?
    Votre raisonnement sur Macron est du même niveau que les attaques les plus pathétiques sur Fillon. Quand on écrit un article, il est nécessaire de ne pas se complaire dans la fange que vous dénoncez … sinon vous perdez en crédibilité …

    Plus globalement, oui c’est un assassinat politique ; mais penser que ce n’est que celui de Fillon est une erreur et la preuve que vous êtes vous aussi une personne du système, pourquoi ? Simplement parce que vous n’avez pas compris une chose, cette même chose qui fait miroiter qu’une Le Pen peut être une bonne chose pour la France (sacrée blague en passant), ceux que vous considérez comme la plèbe veut reprendre le pouvoir et en finir avec la noblesse et le clergé … Heu pardon, excusez moi, avec les politiques et les hommes d’affaire véreux
    Cette affaire vise simplement à couper les têtes de notre 5ème république qui avait pourtant bien commencée et qui se retrouve avec une vérole que nous souhaitons éliminée.
    A mort la 5ème république, vive la 6ème république, celle des citoyens

    J'aime

    1. Votre position est intéressante mais vous ne présentez pas d’arguments pour dire que mon article se « complait dans la fange ». Visiblement les chiffres illustrant les écarts de répartition de la richesse au niveau planétaire ne vous font aucun effet. Pourtant cette situation, inédite à ce niveau de grandeur dans l’histoire humaine ne peut qu’interpeller. La 6ème , puis la 7ème puis la Xème République ce n’est qu’une pilule destinée à endormir les aveugles et les naïfs. Vous aurez beau changer de cadre institutionnel cela aura autant d’effet que de changer la tapisserie recouvrant des murs laids et présentant des malfaçons. Tant que ces écarts de richesse resteront à de tels niveaux, rien ne changera. Le défi de nos sociétés est d’évoluer pour passer du paradigme actuel (tout est marchandise, tout se vend, tout s’achète et le bonheur se mesure par rapport au taux de profit) à un nouveau paradigme où la finalité d’une vie, appréhendée à l’échelle d’une communauté humaine planétaire, est d’être heureux et épanoui. Je sais aux yeux des spéculateurs de Wall street et de la City ces paroles possèdent un doux parfum d’utopie.

      J'aime

  25. La méthode TRUMP a vite traversé l’Atlantique! Les communicants de Trump ne mentent jamais, ils ne présentent que des « faits alternatifs » en terminant par  » point barre ». Ce qui donne en anglais « alternative facts ».. ».period ».
    C’est exactement ce qu’a fait Fillon: ma femme a toujours travaillé pour moi…point barre. Et le reste est à l’avenant.
    Enfin les turpitudes des autres ne sauraient excuser les vôtres! Si F.Fillon est élu sa vie sera impossible car son passé lui sera rappelé sans cesse et chacun de ses mouvements sera regardé à la loupe. Ce qu’a connu F.Hollande n’est rien en comparaison.

    J'aime

  26. Triste de lire certaines réactions, mais nous savons tous que les français n’ont pas invité la poudre…. et pour une fois qu’ils ont un futur président qui est bien, ils le démolissent ,mais faire là grève et recevoir tout pour rien…. ça ils le savent depuis leur jeune age. A 5 ans ils sont déjà dans la rue, pour les manifestations. Pour moi c’est la décadence de la France.

    J'aime

  27. M. Fillon,
    le Monsieur Propre de la Politique, le masque est tombé……
    Il a usé du système jusqu’à la CORDE pour en mettre un maximum dans les poches de la famille…..
    c’est un bon père de Famille….
    Travailler plus, elle est bien bonne celle là……..Fillon fait parti intégralement du système, c’est même un accélérateur de réformes pour les ultra libéralistes…..A coup de 49.3 systématique…Il a dit…..il est juste moins maitrisable sur les questions de la Syrie et du rapprochement avec Poutine et la ça dérange…….Macron est plus malléable donc favoris et chouchou du système….c’est exactement la même politique….la feuille de route des Lobbies industriels avec la Banque Centrale qui gouvernent l’EUROPE……MDR….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s