Bayrou et Macron, un duo de bric et de broc

François Bayrou rejoint Emmanuel Macron et ce dernier l’accepte. On mesure toute la panique et la détresse de ces deux hommes pour envisager pareil duo.

by2Celui qui se présentait comme le jeune nouveau, hors « système », s’unit au vieux briscard de la politique (Bayrou a commencé sa carrière politique l’année suivant celle de l’élection de François Mitterrand et s’est présenté trois fois à l’élection présidentielle). Cet étonnant couple sera à observer de près tant il est probable que les deux hommes devraient avoir du mal à se supporter, hors champ des caméras.

Bayrou a souvent déclaré qu’il se savait prédestiné à exercer la fonction suprême de la 5ème République. C’est avec des élans mystiques, que dans le passé, il a décrit la vision de son accession à l’Elysée. Cette prédestination a sans doute une réalité mais dans des univers parallèles, les fameux multivers. Dans notre monde, point de Bayrou à l’Elysée ou alors uniquement sur le perron. La sagesse vient avec la vieillesse. De l’Elysée, Bayrou est passé à Matignon car Matignon est surement la contrepartie à ce ralliement du béarnais. Le parc y est plus agréable d’après les locataires de l’hôtel. Mais Bayrou à Matignon est-ce sage ? Lui, dont Roger Fauroux déclarait qu’il gouvernait « avec le sondoscope en bandoulière », est-il capable de diriger le Gouvernement de la France et de faire les réformes dont le pays a besoin ? Le doute est permis.

Je me souviens de François Bayrou, ministre de l’Education nationale : un homme parfois colérique qui ne regardait pas à la dépense pour refaire à neuf le logement réservé au ministre, situé rue de Bellechasse, à quelques mètres de l’hôtel de Rochechouart. Il est vrai, il devait y loger dans le plus délectable des conforts. Je me souviens de Bayrou déambulant rue de Grenelle, le téléphone portable vissé à l’oreille. Il y avait en lui tout le triomphalisme arrogant de l’homme parvenu à un poste de pouvoir et de représentation. Depuis cette époque, François Bayrou s’est donné l’image d’un homme de recours, d’un homme en « réserve de la République », d’un homme qui serait le dépositaire du bon sens et de la bonne parole.

Il s’est présenté aux élections présidentielles. Il a fait des scores très en deçà de ses ambitions. Qu’à celaby4 ne tienne, il prend l’habitude de faire passer une audition aux finalistes de l’élection présidentielle pour savoir lequel est digne de recevoir son onction et surtout ses consignes de vote. Recalé mais toujours à lorgner le pouvoir, à vouloir arbitrer. Ségolène Royal, elle aussi en mode panique et prête à tout pour ratisser large, subira le béarnais. Souvenons nous de ce débat entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2007, ce fameux débat ou l’adversaire de Nicolas Sarkozy a débattu avec le 3ème homme, l’évincé de la course. Incroyable, mais Bayrou !

Hélas, pour François Bayrou, aucun régime n’a voulu le sortir de sa réserve. Il en est des hommes comme de certains mobiliers : trop daté, trop encombrant et trop démodés. Bayrou c’est tout ça. Il voue une grande admiration pour Valéry Giscard d’Estaing mais l’estime n’est pas réciproque. François Bayrou a de quoi détester la politique. Sans doute trouvera-t-il avec Emmanuel Macron de quoi rafraîchir ses élans et ses joutes.

Pour Emmanuel Macron, c’est une autre histoire. Le voici désormais affublé d’une cossue armoire béarnaise difficilement intégrable dans un loft contemporain. Il en est des meubles comme de certains hommes…

Emmanuel Macron se délecte des médias. Narcisse, il contemple son image démultipliée à la une de la presse people et dans les prime-times. Bayrou en 2007 , vomissait ces fameux prime-times et maudissait les médias, les élites françaises, les industriels. On imagine un dîner Bayrou, Macron, Bergé… et on entend déjà le bruit des fourchettes et des mâchoires mastiquant des viandes trop élastiques. Nul doute que Bayrou va exercer sur le jeune Macron tout son pouvoir de vieux sage et de conseiller averti. Emmanuel Macron va vite étouffer sous le poids académique de cet homme du passé aux ambitions contrariées. Au moins, nous savons que du côté de Macron, il y a désormais beaucoup de Hollande dans l’air. Emmanuel Macron : conseiller technique de Hollande puis ministre des finances de ce dernier ; Bayrou : vénérable donneur de leçon républicaine qui a voté Hollande en 2012 et qui l’a fait savoir. Pour En Marche !, le pas va se ralentir. Les militants vont se retrouver En Miette ! épuisés de suivre cet attelage improbable.

by1Bayrou est ambitieux. Simone Veil écrivait dans ses mémoires que « François Bayrou me parait davantage guidé par l’ambition personnelle que par ses convictions » et que François Bayrou est « convaincu qu’il était touché par le doigt de Dieu et qu’il était évidemment prédestiné à devenir un jour Président de la République. C’est (…) aussi un illuminé ».  Si François Bayrou se disait touché par le doigt de Dieu, Macron est désormais touché par le doigt de Bayrou, c’est moins chic. Certes, Emmanuel Macron est aussi touché par le mysticisme (la politique c’est un style, c’est mystique) mais avec Bayrou, il va entrer de plain-pied dans un entre-deux-mondes où il va devoir rogner ses convictions et affronter les contradictions nées de cette mise sous tutelle. Le ralliement de François Bayrou à Emmanuel Macron, c’est le baiser de l’araignée.

La politique a ceci de mystique qu’elle nous offre des spectacles inattendus et parfois grotesques. Macron et Bayrou, sitôt dépassé la stupéfaction de l’incongruité du duo, on se laisse gagner par la sourde angoisse d’une décadence trop visible de notre système politique. L’angoisse serait gérable, quitte à avaler un Lexomil, mais là, il s’agit de l’avenir de notre pays. Il faut réagir ! François Bayrou joue sa partition personnelle. La France a besoin d’une autre musique.

Plus que jamais, François Fillon semble être la cible de toutes ces manœuvres.

Régis Desmarais

Publicités

4 réflexions au sujet de « Bayrou et Macron, un duo de bric et de broc »

  1. […] Pour la première fois, sauf erreur de ma part, l’un des favoris à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron, est un homme apparu récemment dans le paysage politique Français. Le 26 août 2014, Emmanuel Macron est dévoilé aux yeux du grand public lors de sa nomination au poste de ministre de l’économie et des finances. Pour un public plus averti, Emmanuel Macron est remarqué le 15 mai 2012, à l’occasion de sa nomination au poste de secrétaire général adjoint de l’Élysée. Enfin, pour les plus curieux et les plus attentifs, Emmanuel Macron a surgi sur les radars du monde politique lors de son soutien à Jean-Pierre Chevènement au premier tour de l’élection présidentielle de 2002. Puis, il devient membre du parti socialiste et il s’engage aux côtés de François Hollande en 2006. Lors de l’élection présidentielle de 2007, il fait partie du groupe les Gracques, composé d’anciens patrons et de hauts fonctionnaires, lesquels appellent à une alliance entre Ségolène Royal et …. François Bayrou ! Et oui, déjà Bayrou… […]

    J'aime

  2. […] invectives, et entraîner dans son sillage quelques girouettes politiques de droite (sans parler de l’ineffable Bayrou, monument d’opportunisme, que n’aurait pas renié Edgar Faure disant « ce n’est pas la […]

    J'aime

  3. Mr Desmarais je découvre vos billets avec plaisir ! Les loups sont lâchés, plus exigeants avec ceux dits de droite que les autres, qui pillent et profitent (depuis Mitterrand) de notre pays afin de ce remplir les poches au détriment des plus pauvres (et de ceux qui travaillent avec leurs main!! ) . Le bon sans ne s’apprend pas à l’école ! et ils en sont dépourvus! mais il finiront entre 4 planches comme les autres! et leur fric ils en feront quoi???
    Quant à Bayrou il n’a pas le sans de l’honneur, alors niet! pour jouer le donneur de leçon!
    la vie est courte! et il serait bon de vous réveiller jeunes gens!
    Mamie Rose

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s