François Fillon à la 3ème place et Macron en phase descendante

MISE A JOUR AU 20 MARS 2017

La dernière analyse de FILTERIS  du 20 mars 2017 confirme l’ordre des trois candidats situés au sein du trio de tête. En concordance avec les tendances révélées par les instituts traditionnels de sondage, Marine Le Pen prend de l’avance sur les autres candidats (25,63% de poids numérique) tandis qu’Emmanuel Macron se maintient en seconde place. Toutefois, M. Macron amorce une baisse passant de 23,11% de poids numérique (le 17 mars 2017) à 22,88% (20 mars 2017). Depuis le 14 mars dernier, François Fillon est dans un trend de décroissance en terme de poids numérique. Il est désormais en 3ème place. A la différence des sondages traditionnels, les écarts entre les trois candidats sont moins importants : un taux de 0,73% sépare Emmanuel Macron de François Fillon.

 

Incontestablement,  le débat télévisé du lundi 20 mars 2017, sera l’occasion pour  François Fillon de séduire les électeurs en présentant un programme solide. Les propositions, le programme, la gouvernance prochaine, avec une majorité forte à l’Assemblée nationale, sont pour le candidat de la droite des avantages certains qui ne peuvent que le départager des autres candidats. Les enjeux pour la France doivent être plus grands que l’appréciation portée sur le candidat. L’écart entre M. Macron et M. Fillon de 0,73 % est trop infime pour que M. Macron ne considère acquis sa deuxième et donc son ticket pour l’Elysée.

L’écart de poids numérique entre François Fillon et Emmanuel Macron est donc trop faible et est mesuré sur une trop courte durée pour que l’élection soit considérée comme gagnée par le camp de M. Macron.

Les deux candidats de la gauche ne jouent plus pour être présent au second tour. L’écart est trop grand entre le mieux placé des deux (désormais M. Mélenchon : 13,85%) et le 3ème de la tête de liste (François Fillon : 22,15%).  L’absence d’une candidature commune pour représenter les valeurs de gauche aura été fatale à l’ensemble des familles politiques qui se réclament de ces valeurs.

Les petits candidats ont un poids numérique cumulé qui ne décolle pas des 5%. Nicolas Dupont-Aignan pesant à lui seul 3,58% au sein de ces petits candidats.

La campagne officielle n’est pas encore ouverte et surtout, aucun débat entre les candidats n’a encore été conduit. Les évolutions au sein du trio de tête, le faible écart entre les trois candidats et les interférences produites par les affaires sur la campagne font reposer l’évolution de cette élection sur les temps forts médiatiques qui permettront de mesurer la solidité des candidats et leur capacité à rassembler des électeurs autour de leur programme.

Les résultats à venir de cette campagne sont particulièrement incertains tant la situation actuelle résulte d’évènements sans lien avec les propositions de campagne pour le pays. Les faibles écarts entre les trois membres du trio de tête font craindre un durcissement de cette campagne dans les mots échangés et les éventuelles informations sensationnelles qui pourraient être sorties du placard pour tel ou tel candidat.

La mesure de l’impact auprès des français du premier débat télévisé qui sera organisé entre les candidats. est donc cruciale pour l’évolution de cette campagne.

A la prochaine analyse des données produites par FILTERIS !

Régis DESMARAIS

Publicités

3 réflexions au sujet de « François Fillon à la 3ème place et Macron en phase descendante »

  1. Le cartel mediatico judiciaire est en passe de voir son projet se realiser en plaçant au deuxieme tour son mignon petit laquais.
    En effet la campagne va se durçir mais la survie de LR ne se fera qu à la condition que son candidat FF cesse de donner des gages qu’à des éléments « mous » ,tres « consensuels »,ce que malheureusement il fait depuis quelques jours…quitte a voir le reste de ses electeurs fuir vers MLP.
    Le seul mot d ordre devrait etre « TOUT sauf Macron ». On en est loin!!!
    Les nuages s’accumulent..

    J'aime

    1. Bonjour,
      Vous avez raison en bien des points. Le problème est que M. Fillon ma parait mal entouré et mal conseillé. L’affaire des costumes est symptomatique d’un manque de jugement et d’une faiblesse du candidat. Ce cadeau (les costumes) ressemble en tout point à un cadeau empoisonné. Je me demande comment M. Fillon, à ce moment précis de sa campagne, a pu accepter un tel cadeau venant d’un personnage aussi sulfureux. Ce qui ressort de cette histoire, c’est que M. Fillon est très facilement manipulable : il est facile de lui tendre un piège en lui offrant des costumes et son entourage politique (y compris ses proches conseillers) est totalement décalé par rapport au climat actuel et sur ce que le candidat doit faire pour surmonter vent et tempête. Pour ma part, une forme de sidération consternante me désarme face au spectacle donné.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s